Les lieux à découvrir pendant un séjour dans la Loire

Les chateaux de la Loire

La vallée de la Loire, aussi connue comme le « Jardin de la France », fait partie des trésors culturels français. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000, cette région est devenue célèbre grâce aux fameux châteaux de la Loire.

L’histoire des châteaux de la Loire

L’histoire de ces forteresses commence au Moyen-Age, lors de la guerre de Cent ans (conflit opposant français et anglais). En effet, durant cette période, les deux rives du fleuve étaient occupées par l’un des camps, obligeant de ce fait les seigneurs français et anglais à construire des places fortes qui devinrent, durant la renaissance française, le symbole de la grandeur des rois de France. À titre d’exemple, le château d’Ussé, surnommé le « château de la Belle au bois dormant » et surplombant l’Indre, a été bâti entre le XVe et le XVIIIe siècles. Encore habité et meublé par son propriétaire légitime, Casimir de Blacas, ce château de la Loire est l’un des plus importants de la vallée. Pourvu de magnifiques jardins à la française et accueillant chaque année près de 120.000 visiteurs il possède la particularité d’avoir inspiré Charles Perrault lors de l’écriture de son célèbre conte.

Azay-le-rideau et Chinon

Le château d’Azay le rideau se situe en Indre-et-Loire. Construit sur une île au beau milieu de l’Indre il fut édifié sous la direction de François Ier. Subtile alliance de traditions française et d’influences italiennes, ce bijou architectural est une véritable icône de l’art de construire du XVIIe siècles. Racheté par l’État en 1905, ce château de la Loire a été intronisé monument historique la même année. Pourvu d’un escalier majestueux et d’un somptueux parc paysager, le château d’Azay le rideau a naguère séduit des personnalités telles que Balzac et Rodin. Toujours en Indre-et-Loire et dominant la ville de Chinon depuis près de 1000 ans, le château de Chinon date de l’Antiquité mais il est surtout connu pour être le lieu où se sont rencontrés Jeanne d’Arc et Charles VII le 6 mars 1429. Quelques années plus tard, en 1450 pour être exact, la cour du roi quitte le château qui sera finalement racheté par le cardinal de Richelieu en 1633. Il fut classé monument historique en 1840, mais il fallut attendre 1854 pour qu’il soit rénové, à la demande de Propser Mérimée.

Amboise et Chenonceau

Amboise est certainement l’un des plus emblématiques châteaux de la Loire et, d’une manière plus générale, l’un des châteaux les plus connus du patrimoine culturel français. Charles VIII y naît en 1470 et, lorsque son règne débute, y entreprend une immense série de travaux qui vont, petit à petit, totalement transformer la forteresse. En outre, lors de son retour d’Italie, Charles VIII rapporte bon nombre d’œuvres d’art et de meubles qui vont sublimer la forteresse. Toutefois, c’est au début du XVIe siècles et sous le règne de François Ier que le château d’Amboise connaît réellement son apogée. Le roi y gouvernera pendant trois ans. Suite à cela, le château fut abandonné et devint une prison, où fut notamment enfermé Fouquet, surintendant de Louis XIV. En ce qui concerne le château de Chenonceau, c’est avant tout son architecture qui a fait sa renommée. En effet, ce palais enjambant le Cher est une pure merveille. L’histoire de la forteresse est également marquée par l’empreinte féminine car c’est Katherine Briçonnet, membre de la noblesse et épouse de Thomas Bohier qui fut l’architecte du château de Chenonceau. Suite à cela, Diane de Poitiers, alors maîtresse d’Henri II, fit l’acquisition de la bâtisse. Toutefois, l’histoire ne s’arrête pas là car suite au décès du roi, Catherine de Médicis obligea Diane de Poitiers à lui céder le palais.

Loches et Langeais

Au sein de la superbe cité fortifiée de Loches son château vous ouvre ses portes. Réputé avant tout pour son immense donjon construit au XIe siècle par le comte d’Anjou, Foulque Nerra, le palais servi de demeure à Henri II, le père de Richard Cœur de Lion. Suite au décès d’Henri II et au départ de son fils pour les croisades, Philippe Auguste et Jean sans Terre s’arrangent et la forteresse devint propriété française. Elle ne le resta néanmoins pas longtemps car à son retour, Richard Cœur de Lion la reprit rapidement. Cependant, Philippe Auguste, à la suite d’un siège long et douloureux parvint à la reconquérir de manière définitive. Classé monument historique en 1861, le château de Loches fait partie des bâtiments militaires les mieux conservés et les plus imposants de son époque. L’influence qu’a eu Foulque Nerra sur les châteaux de la Loire ne s’arrête toutefois pas à la construction du donjon de la forteresse de Loches. En effet, c’est encore lui qui édifia la première version du château de Langeais. Agrandi un peu plus tard par Richard Cœur de Lion, il fut malheureusement détruit durant la guerre de Cent ans. Par la suite, en 1465 pour être précis, Charles XI le reconstruisit sous sa forme actuelle. L’histoire de ce château fut avant tout marqué par le mariage entre Anne de Bretagne et Charles VII en 1491. Restauré en grande partie par Jacques Sigfried, homme d’affaires mulhousien de la fin du XIXe siècles, il est dans un état proche de la perfection et illustre parfaitement les standards architecturaux de la période médiévale.

Les meilleures idées et destinations de voyage
Vacances d’été et location de vacances au soleil en France